Groupes d’amitiés 2017-11-21T18:44:53+00:00

Mission parlementaire sur l’aide publique au développement française

22 décembre 2017|Commentaires fermés sur Mission parlementaire sur l’aide publique au développement française

Mission parlementaire sur l’aide publique au développement française et la santé mondiale au Sénégal (21 - 24 septembre 2017) et Voyage d'étude à Genève (8 décembre) auprès des institutions internationales de santé   Du 21 [...]

Association interparlementaire France-Canada : Nommée Présidente Déléguée

14 novembre 2017|Commentaires fermés sur Association interparlementaire France-Canada : Nommée Présidente Déléguée

L’Association interparlementaire France-Canada (AIFC) est la plus ancienne des Commissions parlementaires bilatérales. Créée en 1965, elle associe les quatre chambres (Assemblée nationale et sénat français et la Chambre des communes et le sénat canadiens.) Elle [...]

  • Ambassade soudan du sud - groupe d'amitie

France-Soudan du Sud : Présidente du groupe d’amitié

14 novembre 2017|Commentaires fermés sur France-Soudan du Sud : Présidente du groupe d’amitié

J’ai l’honneur de présider le groupe d’amitié France – Soudan du Sud. Pays le plus jeune du monde, et malheureusement l’un des états les plus fragiles , ce groupe d'amitié prend tout son sens pour [...]

Les groupes d’amitié et les groupes d’études à vocation internationale

Les groupes d’amitié constituent l’élément clé des relations interparlementaires bilatérales. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers.

Les groupes d’amitié donnent une dimension parlementaire aux relations diplomatiques traditionnelles. Les missions ou réceptions qu’ils organisent, de même que leurs auditions, peuvent ainsi contribuer à réactiver ou à enrichir les relations avec le pays concerné. La pratique consistant, pour les Présidents de la République et les Premiers ministres, à inviter un ou des présidents de groupes d’amitié lors de leurs voyages officiels dans le ou les pays concernés illustre l’importance reconnue à cette forme d’échanges interparlementaires dans les relations bilatérales.

Les groupes d’amitié auditionnent à Paris diverses personnalités : ambassadeurs représentant le pays du Parlement ami, diplomates, universitaires, journalistes et spécialistes de la géopolitique, de l’économie ou de la culture du pays. Ils organisent des missions auprès du Parlement homologue et des réceptions de délégations parlementaires étrangères. Ils peuvent enfin servir de point d’appui à des actions de coopération interparlementaire ou de coopération décentralisée.

Trois critères sont retenus pour l’agrément des groupes d’amitié : existence d’un parlement, existence de relations diplomatiques avec la France, appartenance du pays considéré à l’ONU. Les groupes d’études à vocation internationale (GEVI) institués en 1981 permettent d’offrir un cadre adapté à la situation des pays ne remplissant pas tous les critères exigés pour pouvoir créer un groupe d’amitié.