Je suis particulièrement satisfaite que les observations des parlementaires de la majorité comme celles des représentants des Chambres d’agriculture aient été entendues. Le Gouvernement a pris la décision de proposer la suppression des dispositions relatives aux Chambres d’agriculture inscrites à l’article 27 du Projet de loi de finances.

Le 10 septembre 2019, j’avais, justement, déposé une question écrite interpellant le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur les conséquences qu’entraineraient une baisse des ressources sur le bon fonctionnement des Chambres d’agriculture.

En effet, au-delà de leur rôle de conseil et d’accompagnement, elles participent activement à la mise en œuvre de priorités initiées par le Gouvernement que ce soit dans le domaine de l’aménagement du territoire, la lutte contre le changement climatique, la sécurité alimentaire du pays ou la gestion des ressources en eau. Les Chambres d’agriculture ont mis en place un projet 2019-2024 basé sur trois axes principaux : accompagner l’agriculture dans ses transitions économiques sociétales et environnementales ; créer plus de valeur dans les territoires via des projets territoriaux associant les agriculteurs, les collectivités et la société civile (gestion de l’eau, du foncier, la conversion en bio) ; restaurer le dialogue entre la société et l’agriculture.

Diverses actions ont été définies par les Chambres d’agriculture : repérer et rencontrer les 160 000 agriculteurs susceptibles de transmettre leur exploitation et ainsi préparer l’installation d’un nouvel agriculteur ; proposer d’ici fin 2023 à chaque agriculteur un conseil stratégique via un audit individuel ; d’ici deux ans, rencontrer toutes les intercommunalités et convenir de la bonne relation de service ; accompagner 50 % des agriculteurs bio (avant, pendant et après leur conversion).

Afin de mettre en œuvre ce projet ambitieux, les Chambres d’agriculture, aspirent à avoir les moyens budgétaires correspondants.

Il est essentiel de soutenir les Chambres d’agriculture qui participent au développement de nos territoires et à la préservation de l’agriculture locale.

Communiqué de presse du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : https://agriculture.gouv.fr/suppression-des-dispositions-relatives-aux-chambres-dagriculture-dans-le-projet-de-loi-de-finances