La reconquête industrielle passe par des choix politiques courageux que nous sommes en train de mener :

  • Baisser la fiscalité sur le capital.
  • Relancer la bataille culturelle pour les emplois industriels et développer les formations aux métiers de l’industrie
  • Faire le choix de l’investissement dans l’innovation.
  • Soutenir les projets industriels dans les territoires
  • Volet européen fort : création d’une filière de batteries électriques franco-allemande qui permettra d’ici trois ans la création de 2000 emplois industriels en France.

La production industrielle a augmenté en 2017 et 2018.

En matière d’emploi :

  • La reconquête industrielle de notre pays a déjà commencé : pour la première fois depuis 10 ans, la France créé plus d’emplois industriels qu’elle n’en détruit et ouvre plus de sites industriels qu’elle n’en ferme.
  • En 2018, il y a eu 60 ouvertures d’usines, contre environ 40 fermetures
  • Depuis 2 ans, sur 4 emplois industriels menacés, 3 ont été sauvés, sur 10 sites industriels menacés, plus de 9 sont sauvés
  • 15 500 emplois ont été créés depuis 2017 dans l’industrie

En matière d’investissements :

  • Les industriels français ont l’intention d’augmenter de 11% leurs investissements en 2019 (source : INSEE)
  • L’Etat investit 500 M€ pour l’industrie du futur, 10 000 PME accompagnées ; 15 Md€ investis dans le PIC
  • En 2018, la France a accueilli 320 projets d’investissements directs étrangers industriels, au plus haut depuis cinq ans.

La politique du gouvernement profite à l’ensemble du territoire :

  • Grand Est : la région a accueilli la première déclinaison régionale de Choose France. Il s’agit de la 4ème région d’accueil des projets d’investissement étrangers : en 2017, elle a accueilli 131 projets permettant la création ou la sauvegarde de 3 390 emplois.
  • Hauts-de-France : l’accès direct à un environnement international a favorisé l’implantation de 1850 entreprises étrangères. Les Hauts-de-France sont la 4ème région exportatrice de France et se situent au 5ème rang des projets d’investissements étrangers avec 97 projets accueillis en 2017, permettant la création ou la sauvegarde de 5 036 emplois.
  • Auvergne-Rhône-Alpes : l’ouverture à l’international a permis l’installation de 2 800 entreprises étrangères, et plus de 700 entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes possèdent près de 3 000 filiales, joint-ventures et bureaux commerciaux à l’étranger. En 2017, elle a accueilli 154 projets, permettant de créer ou de sauvegarder 4 373 emplois.
  • Ile-de-France : accueille 27 % des investissements étrangers réalisés en France. La région se distingue par la forte présence de centres de décision. En 2017, 414 projets d’investissement ont été décidés, permettant la création ou le maintien de 7 649 emplois.

Enjeu : le Gouvernement propose des réformes concrètes visant à répondre aux enjeux du recrutement, de la formation et des entreprises en difficultés tout en ayant pour objectif de renforcer l’attractivité de nos territoires, la compétitivité de l’industrie française et la transition vers l’industrie du futur.