Contexte : Le Parisien a publié aujourd’hui un article citant une étude du cabinet Nielsen, selon laquelle le prix des alcools dans la grande distribution aurait augmenté en moyenne de 3,2% entre le 26 janvier et le 29 mars, du fait de l’entrée en application de la loi « Alimentation » le 1er février.

  • L’objectif de la loi « Alimentation » (entrée en application le 1er février) est de mieux rémunérer les agriculteurs.
  • Au total, son effet sur les prix de l’alimentation est extrêmement faible :
  • Le prix du panier moyen de « courses de plein » augmente de 10 centimes (d’après une étude indépendante de l’IRi)
  • La variation moyenne du prix de tous les produits alimentaires en grande surface est nulle (idem).
  • Cette hausse minime est à mettre en balance avec l’objectif qu’elle poursuit : permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail.