Contexte : Agnès Buzyn s’est déclarée ce matin sur Europe 1 défavorable à la vente de médicaments sans ordonnances.

  • La ministre des Solidarités et de la Santé s’est déclarée défavorable à la vente de médicaments sans ordonnances en grande surface pour 2 raisons :
  1. Les médicaments ne sont pas un objet de consommation courante : il y a des effets secondaires, cela nécessite donc toujours un conseil, et les pharmaciens sont là pour les donner.
  1. Aujourd’hui, les pharmacies ont un maillage territorial extraordinaire. Quand on parle de la désertification médicale, fragiliser les petites pharmacies en zone rurale qui sont souvent le premier recours pour les personnes malades serait une très mauvaise idée.
  • En revanche, nous travaillons à faciliter la vente en ligne des médicaments sans ordonnance par les pharmacies. Un groupe de travail avec des pharmaciens va être réuni à partir de mi-avril sur le sujet. L’enjeu, c’est de sécuriser ces achats sur internet, et de faire en sorte que les pharmaciens puissent en bénéficier, pour ne pas affaiblir le maillage territorial des pharmacies.