Contexte : Agnès Buzyn a présenté ce jour des mesures visant à permettre une meilleure prise en charge de l’endométriose.

  • L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche 1 femme sur 10, et qui se traduit notamment par des règles douloureuses.
  • Elle est aujourd’hui sous-diagnostiquée et mal prise en charge. Beaucoup de femmes concernées ne savent pas qu’elles en sont atteintes.
  • Agnès Buzyn a présenté des mesures visant à permettre un meilleur diagnostic et une meilleure prise en charge, notamment :
  • Amélioration de l’information des femmes et des professionnels de santé qui connaissent mal la maladie, ce qui conduit à son sous-diagnostic ;
  • Consultations de dépistage obligatoires pour les 11-13 ans et les 15-17 ans, pour que les professionnels puissent identifier et dépister cette maladie le plus tôt possible ;
  • Création de filières de prise en charge dans toutes les régions, avec des professionnels spécialisés de façon à ce que les femmes concernées sachent vers qui se tourner, pour qu’elles soient mieux accompagnées.