Contexte : les tarifs autoroutiers évoluent aujourd’hui, comme chaque année au 1er février.

  • Comme chaque année, les tarifs autoroutiers évoluent au 1er février, dans le respect des modalités prévues par les contrats liant depuis plusieurs années l’Etat aux sociétés concessionnaires, avec une dynamique proche de celle de l’inflation.
  • Dans la perspective de cette évolution, Elisabeth Borne avait reçu le 17 janvier les dirigeants des principales sociétés concessionnaires d’autoroutes et obtenu d’importantes mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français, et en particulier ceux ayant recours au réseau autoroutier au quotidien.
  • A partir d’aujourd’hui, ces sociétés ont ainsi mis en place un tarif préférentiel pour les usagers réguliers grâce à de nouveaux abonnements : tout conducteur effectuant au moins 10 allers/retours dans le mois sur un même itinéraire peut désormais bénéficier d’une réduction de 30% des tarifs des péages sur l’ensemble des trajets.
  • Par exemple, un automobiliste effectuant 10 allers/retours par mois entre Verdun et Metz (A4) a dû payer plus de 100€/mois de péages en 2018. En 2019, grâce à cette mesure, et en prenant en compte l’évolution des tarifs intervenue aujourd’hui, il n’aura plus à payer que 72,80€, soit une économie de près de 30€/mois par rapport à 2018.
  • En pratique :
  • Ces nouveaux abonnements sont accessibles dès aujourd’hui et sans limite de durée, à tous les particuliers usagers réguliers effectuant un itinéraire entre deux points déterminés, et ce sans limitation de distance. Ils sont réservés aux conducteurs de voitures particulières et de deux roues.
  • Ils interviennent en complément des formules d’abonnements locaux déjà existantes pour les trajets domicile-travail périurbains. Les automobilistes bénéficiant déjà des abonnements locaux à tarifs préférentiels sont libres de les conserver ou de souscrire aux nouvelles offres. Le prix du badge ne peut pas dépasser 2,50€/mois.