J’assistais à la représentation de Naima Guernine et de Rachid Benzine, auteur de la pièce “Lettres à Nour” tirée de son roman “Nour, pourquoi n’ai je rien vu venir?”

Une pièce qui raconte sous forme de théâtre épistolaire, les échanges entre un père, intellectuel musulman pratiquant et vivant sa religion comme un message de paix et d’amour, et sa fille partie en Irak rejoindre l’homme qu’elle a épousé et qui est lieutenant de Daesh.

? Une pièce qui a été jouée pour les jeunes lycéens de Dumas et Prévert dans le cadre du projet contre la radicalisation.