??Colloque à l’Assemblée nationale sur le Soudan du Sud.

La crise sud-soudanaise défie l’imagination.
Elle est pourtant la plus oubliée des crises oubliées.
Ce colloque qui a réuni près de 100 personnes prouve que ce pays n’est pas seul au monde.
Deux tables rondes très animées sur la crise humanitaire et les droits humains mais aussi sur les perspectives de cette paix fragile ont permis de riches et parfois divergentes interventions des orateurs. Ceux-ci, humanitaires, consultants, chercheurs mais aussi sud-soudanais ont apporté leurs témoignages et leurs expertises.
La participation de M. l’Ambassadeur de France au Soudan du Sud a souligné l’importance de la présence française dans les processus de paix et de reconstruction du pays.
M. l’Ambassadeur du Soudan du Sud en France a conclu en remerciant les parlementaires d’avoir emmené le temps de ce colloque une visibilité sur ce pays si méconnu.

Pour rappel :
Cette région de guerres meurtrières (1955-1972, 1983-2005) a vu la naissance en 2011 du Soudan du Sud, pays le plus jeune du monde, entré à son tour en guerre civile à partir de 2013. Cette guerre a entraîné une des plus graves crises humanitaires de notre histoire.
Actuellement, plus de 130 agences internationales et ONG engagées dispensent une aide humanitaire mais leur action n’a jamais pu y dépasser le cap de l’urgence et la communauté internationale s’essouffle.
Avec près de 11 millions d’habitants, et plus de 4 millions de déplacés, la population est entièrement dépendante de l’aide humanitaire.
Ce pays neuf où sont absentes les infrastructures, les institutions les plus fondamentales et la gouvernance à tous les niveaux a signé le 12 septembre 2018 un accord de paix sur lequel repose beaucoup d’espoir.

 

2018-11-15T17:09:40+00:0014 novembre 2018|Groupes d’amitiés|Commentaires fermés sur ??Colloque à l’Assemblée nationale sur le Soudan du Sud.