Contexte : depuis l’été 2018, les agriculteurs font face à une sécheresse importante et durable provoquant de graves conséquences sur les rendements et l’approvisionnement en fourrage pour les animaux. Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a annoncé hier de nouvelles mesures de soutien.

  • Depuis le début de la sécheresse, l’État se mobilise pleinement pour accompagner les agriculteurs.
  • En plus des dispositifs mis en place dès cet été, des mesures exceptionnelles ont été annoncées hier pour donner aux agriculteurs de la visibilité et de la trésorerie pour anticiper l’hiver.
  • Allègements et reports de cotisations sociales grâce à une enveloppe de 15 M€ accordée à la Mutualité Sociale Agricole, la sécurité sociale des agriculteurs
  • Indemnisations pour calamité agricole versées dès le mois de décembre 
  • Acompte de 50% sur ces indemnisations pour les agriculteurs utilisant la télé-déclaration
  • Dégrèvement d’office de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB), dès que les agriculteurs auront transmis leur taux de perte aux services de l’État
  • Intervention auprès de la Commission européenne afin qu’elle propose des mesures de soutien supplémentaires.
  • Réunion de l’ensemble des acteurs par les préfets de région pour apporter la transparence sur la disponibilité des stocks de fourrage mobilisables
  • L’État intervient en complément des assurances privées. Face au changement climatique, il est nécessaire que les agriculteurs aient davantage recours à l’assurance privée, déjà fortement subventionnée.