Contexte : Le deuxième Comité interministériel du handicap s’est tenu aujourd’hui à Matignon en présence du Premier ministre et des ministres Nicole Belloubet, Jean Michel Blanquer et Sophie Cluzel. En France, 12 millions de Français sur 67 millions sont touchés par le handicap.

  • L’objectif du Gouvernement en matière de handicap est de construire une société inclusive où les personnes en situation de handicap sont « des personnes et des citoyens à part entière et non plus des citoyens à part» (Sophie Cluzel, RMC, 25/10/2018)
  • Le deuxième Comité interministériel du handicap a permis de « faire le point sur ce qui a été engagé depuis mai 2017, et le travail qu’il reste à faire » (PM, déclaration, 25/10/2018).
  • Le Gouvernement maintient le cap autour des 5 grands chantiers du quinquennat : l’accès aux droits, la scolarisation, l’emploi, la vie quotidienne et la citoyenneté.
  • Dix nouvelles mesures ont été annoncées afin de faciliter la vie des personnes handicapées, dont :
  • L’attribution à vie des principaux droits (AAH, carte mobilité inclusion,…), afin de simplifier les démarches administratives.  Par exemple, aujourd’hui « pour l’allocation adultes handicapés, une personne fait en moyenne 9 fois son dossier dans sa vie d’adulte professionnel pour redemander tous les 5 ans son allocation adulte handicapé » (Sophie Cluzel, ibid.).
  • Le droit de vote inaliénable des personnes majeures sous tutelle. 300 000 personnes sont aujourd’hui privées de voter par décision d’un juge. «C’est une forme de discrimination » (Sophie Cluzel, Le Parisien, 25/10/2018).
  • Le droit de se marier, se pacser ou divorcer, sans recourir à l’autorisation judiciaire, pour les personnes majeures sous tutelle.