SAINT-PRIVAT-DES-VIEUX

Saint-Privat-des-Vieux est une commune du Gard, située dans les Cévennes.

La commune s’étend sur 1580 hectares et compte 5231 habitants appelés les Saint-Privadennes et Saint-Privadens. Elle fait partie du canton d’Alès 2 et est une des communes fondatrices de la Communauté des Communes d’Alès, et a intégré depuis l’année 2000 la Communauté d’Alès Agglomération au sein de laquelle elle occupe le troisième rang en nombre d’habitants.

Son maire est Philippe Ribot, élu en 2008 et réélu en 2014.

Cette dernière s’étend sur trois secteurs :

  • Les quartiers de Mazac et Saint-Alban,
  • Le village, cœur de la commune où sont localisés des équipements tels que la Mairie, le pôle culturel ou encore le complexe sportif,
  • Les quartiers du Rieu et des Espinaux, à l’est de la commune.

Située au nord-est d’Alès dont elle est limitrophe, Saint-Privat des Vieux a su garder un cachet rural, tout en évoluant pour répondre aux besoins de la population.

 

Trois groupes scolaires accueillent plus de 500 enfants. L’école J.P Florian à Mazac, est la seule école primaire publique du Languedoc-Roussillon proposant un enseignement bilingue en occitan de la maternelle au CM2.

De nombreux bâtiments municipaux sont mis à disposition des associations, tels que l’Espace Georges Brun, l’Auditorium, la salle des Bleuets, la halle des sports de Vaupiannes, le foyer Simonde Veil de Mazac, la bibliothèque, l’atelier de peinture ou encore la maison des jeunes.  Elles sont plus de 50 très actives à se partager les lieux.

       

 

La municipalité, à travers la commission Cultures et Festivités organise de nombreuses manifestations toute l’année : expositions de peinture, concerts, pièces de théâtre, fête de la musique et fête du 14 juillet.

 

Les origines du nom

SAINT-PRIVAT était un évêque du Gévaudan, martyrisé en 266 par Crocus, roi des Vandales en route pour le Sud. Celui-ci arriva par l’Auvergne jusqu’à Mende et là, découvrant Privat dans son ermitage, le roua de coups jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Localement, il faut faire référence à Christophe de la Fare, Seigneur de Saint-Privat qui remonte la lignée des Seigneurs de Saint-Privat jusqu’en l’an 1200. Durant au moins trois siècles les différents possesseurs de Saint-Privat des Vieux appartiennent à la famille « Des Vieux ».

 

L’histoire

Grâce aux travaux effectués par M. Jean Salles et son équipe du Groupe Alésien de Recherches Archéologiques (GARA), il est permis de mentionner trois sites occupés à la fin du Néolithique (2500/2200 AV. J.C.)

  • Grottes sépulcrales de l’Avène, sur le Ranc de Roqueservière, Station des Pins de l’Avène
  • Grottes et avens de Montgrand
  • Camp refuge de civilisation pastorale à l’Usclade

Collier en aragonite, dents, os, perles et flèches ont été répertoriés et déposés au Musée du Colombier à Alès.

Les mêmes travaux du GARA signalent des traces de villas gallo-romaines dans les parties fertiles :

  • Saint-Alban : découverte de monnaies romaines
  • Trespaux : dalles avec inscriptions romaines
  • Quartier des Près : découverte d’un col d’amphore romaine servant à transporter du vin

L’actuelle commune est la réunion de trois communautés forts anciennes : Saint-Privat des Vieux, le taillable des Espinaux rattaché en 1789 et Saint-Alban et Mazac, rattachés à Saint-Privat des Vieux par décret impérial du 3 décembre 1813.

Sa population au XIIème siècle était de 973 habitants en 1881, 1 432 en 1954, pour connaître une importante expansion (effet baby boom) à partir de 1975.

 

Patrimoine

                  

 Église romane Saint-Privat, incendiée le 23 décembre 1702, restaurée en 1966 (intérieur) et 19891990 (extérieur). Mentionnée en 1211 : Sancti Privati de Viell et en 1314 : Sancti Privati de Veteribus. Appelée en l’an III de la Révolution : La Font des Vieux.

La Croix de Bertranet qui permet de contempler la commune dans son ensemble.

 

Mot de M. le Maire, Philippe Ribot

Sous l’impulsion de Philippe Ribot, Maire, Vice-président d’Alès Agglomération et Conseiller départemental, l’équipe municipale met en œuvre un plan d’actions ambitieux : préservation de l’environnement, prévention santé, déplacements doux, accessibilité pour tous et modernisation des bâtiments, prévention cambriolages, rénovation de la voirie, maintien des taux de fiscalité depuis 8 ans …

Les engagements de la commune lui valent aujourd’hui la reconnaissance du travail réalisé avec l’obtention de plusieurs labels nationaux : Terre Saine, Ville étoilée, Ma Commune aime lire et faire lire, Villes et Villages fleuris «  Une Fleur ».

 

 

 

 

2018-06-11T09:45:57+00:00 11 juin 2018|Village de la quinzaine|Commentaires fermés sur SAINT-PRIVAT-DES-VIEUX