Stratégie de transformation du système de santé

Intervention mardi 13 février dans l’émission « Ça vous regarde » sur LCP

sur la transformation de note système de santé

 

 

« Notre objectif : passer d’un système cloisonné, fondé sur les soins curatifs tarifés à l’acte, une course aux volumes, à un système tourné vers la prévention, la qualité, l’accès aux soins » – Édouard Philippe, Premier ministre.

 

Afin de répondre à la demande croissante des professionnels médicaux et paramédicaux sur les problèmes des hôpitaux, le Premier Ministre Édouard Philippe et la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn ont lancé, mardi 13 février, le programme de transformation du système de santé.

 

Les attentes des hôpitaux sont multiples : réponse aux manques de moyens humains, financiers, à la mauvaise gestion des ressources humaines etc.

Pour pallier à ces manques et répondre à ces demandes, le Premier Ministre a annoncé que 100 millions d’euros allaient être dédiés à la transformation du système de santé annuellement.

 

Une consultation nationale des professionnels sera mise en place entre mars et mai, et proposera une feuille de route tracée avant l’été, afin de transformer le système de santé actuel.

  • Une consultation locale avec des groupes de concertation territoriale thématiques
  • Une consultation nationale avec les différentes instances représentatives
  • Une consultation numérique de tout un chacun ; vous pourrez vous aussi participer à cette consultation en répondant aux formulaires sur le site internet du Ministère des Solidarités et de la Santé.

 

 

Lors de son discours du 13 novembre à l’hôpital Simone Veil, le Premier Ministre a ainsi lancé le chantier pour la transformation du système de santé. Ce chantier comprend cinq axes principaux.

 

  1. La qualité et la pertinence

Afin d’évaluer la pertinence et la qualité des soins dispensés dans les hôpitaux, une enquête sera conduite auprès des professionnels médicaux et paramédicaux. De cette enquête découleront des propositions pour améliorer la qualité des services.

La pertinence des soins relève quant à elle d’une meilleure gestion des interventions, en prodiguant les soins nécessaires par les bons praticiens, ainsi qu’en déléguant certains actes médicaux au corps infirmier.

 

  1. Le financement et les rémunérations

Sur le financement et la rémunération, une task-force dédiée à la réforme du financement du système sera créée très prochainement afin de proposer des modèles de financement nouveaux, pour permettre notamment de réduire à 50% maximum la tarification à l’acte.

 

 

  1. Le numérique et la santé

Notre système de santé est l’un des piliers de notre république et il est nécessaire de l’adapter à notre temps pour lui redonner sa juste valeur. Aussi, d’ici 2022, chaque patient devrait pouvoir accéder à l’ensemble de ses données médicales en ligne. Ce plan comprend également la dématérialisation de l’intégralité des prescriptions, ainsi que la simplification de la transmission des informations entre les personnels de santé.

Une mission sera également mise en place pour permettre des avancées grâce au numérique.

Enfin, la télémédecine est entrée dans le droit commun en 2018, elle doit maintenant devenir une activité soignante à part entière.

 

  1. Les ressources humaines

L’un des objectifs de cette transformation du système de santé et d’accorder aux infirmiers un rôle plus central dans la prise en charge des patients. Les étudiants en médecine pourront, selon le rapport attendu du Professeur Vaillant, exercer des missions de prévention dès la rentrée 2018.

Enfin, un nouveau contrat social sera proposé aux agents de la fonction publique hospitalière, afin d’améliorer la qualité de vie des professionnels de la santé au travail.

 

  1. L’organisation territoriale

Il s’agit enfin de repenser l’organisation territoriale des soins.

Cela passe d’abord par la structuration des soins de ville, en coordonnant et en concentrant les activités médicales et paramédicales. La coordination des professionnels de la santé permet à terme d’en finir avec les activités isolées.

Les liens avec le centre hospitalier d’Alès et les professionnels de la santé de la circonscription seront davantage renforcés, pour une réelle coopération.

Enfin, les hôpitaux seront incités à privilégier la médecine ambulatoire, ce qui permet de décongestionner les hôpitaux et ainsi de soigner mieux les patients ayant des besoins médicaux à plus long terme.

 

Cette transformation du système de santé est nécessaire. Depuis trop longtemps, comme l’a dit la Ministre, de frêles réformes sont venues accompagner un système hospitalier qui avait besoin d’une transformation systémique.

Il faut effectivement une transformation profonde de notre vision sur la santé, et celle-ci semble prendre le bon chemin.

Lien pour revoir l’émission :https://www.youtube.com/watch?v=_PKropuXWzI

 

 

2018-02-19T09:50:43+00:0015 février 2018|Groupes d’études|Commentaires fermés sur Stratégie de transformation du système de santé