Plan Aménagement Numérique des Territoires

« L’égal accès à Internet, c’est le combat de notre génération »

(Edouard Philippe, Premier Ministre)

 

Dans le cadre de la Conférence nationale des territoires, la Premier ministre a présenté le 14 décembre le plan du gouvernement pour résorber la fracture numérique, en assurant la couverture fixe et mobile de tout le territoire.

 

Pour rappel, la cohésion numérique est une priorité du quinquennat. Pour lutter contre la fracture numérique, il faut assurer à tous un moyen d’accéder à internet. Car réduire la fracture numérique, c’est aussi désenclaver les territoires.

 

  • Le premier objectif, c’est la couverture en internet fixe de tout le territoire en haut débit en 2020, et en très haut débit en 2022. Pour cela, il s’agira de mobiliser toutes les technologies existantes, de manière à s’adapter aux différentes réalités du territoire.

 

  • Les opérateurs ont déjà pris des engagements sur la couverture en fibre optique des zones denses et très denses, et ils seront sanctionnés s’ils ne les tiennent pas.

 

  • Sur les zones peu denses, qui sont au cœur du sujet, 60 % seront couvertes par la fibre en engageant la totalité des 3,3 Mds € prévus par le plan France Très Haut Débit. Ces financements s’ajoutent à ceux des collectivités, qui sont d’un montant équivalent.

 

  • Pour les 40 % restants, soit les opérateurs développeront la fibre, lorsque les territoires sont viables économiquement pour les opérateurs, soit ils pourront faire une « montée en débit », pour améliorer le débit des utilisateurs en amenant la fibre à proximité.

 

  • Il restera environ 1,5 à 2 millions de foyers. Pour eux, un guichet « Cohésion numérique », doté de 100 M €, sera créé. Il permettra de trouver la solution la plus adaptée. L’Etat participera à l’installation du matériel grâce à un chèque numérique de 150 € (maximum) par ménage pour financer l’achat d’une parabole, d’une antenne ou d’une box.

 

  • Un nouvel observatoire de l’Internet fixe sera lancé à l’été 2018, de manière à garantir la transparence de la couverture.

 

  • Le deuxième objectif, c’est la couverture en 4G de l’ensemble de la population, car aujourd’hui 10 000 communes ne sont pas couvertes, soit 10 % du territoire et près d’1 million de Français. Cela ne peut plus durer.

 

  • La mise en place d’antennes sera facilitée, pour que le déploiement de la 4G puisse se faire plus rapidement. De même, les zones blanches seront identifiées plus rapidement, et avec des critères qui correspondent mieux à la réalité des utilisateurs.

 

2017-12-21T10:48:00+00:00 21 décembre 2017|Non classé|Commentaires fermés sur Plan Aménagement Numérique des Territoires